www.jardininterieur.com

 

 

 

Joël NIEMANN, FORMATEUR en psychosynthèse et pratiques anthropologiques

Joël Niemann Directeur du Centre de Psychosynthèse du Sud-ouest

Joel niemann thérapeute psychosynyheseLe parcours de Joël

Infirmier psychiatrique au CHM des Murets, service du Docteur Amado (thérapie institutionnelle d'avant garde) durant lequel j'ai été ergothérapeute, animateur socio-culturel, moniteur de sport responsable/créateur d'atelier d'expression artistique, puis psychomotricien pratiquant et enseignant, j'ai participé au Ministère de la Santé, à la création du Diplôme d'État.

Formé en Psychosynthèse en 1989 au Centre Source à Paris,
je suis titulaire du CEP (Certificat Européen de Psychothérapeute) depuis 1999 et du CFP (Certificat Français de Psychothérapeute) depuis 2006.

Des ACTIVITÉS riches en diversité

J'exerce en thérapie individuelle et de groupe, et encadre le CYCLE DE FORMATION en PSYCHOSYNTHÈSE de Bordeaux (voir formation humaine 1er niveau) ainsi que les séminaires proposés par le CPSO.
Formé à différentes disciplines, j'allie la rigueur des protocoles paramédicaux aux sciences traditionnelles.
élabore mon approche avec des philosophes, thérapeutes, formateurs, anthropologues, artistes, dans les disciplines humaines, médicales, psychologiques ou créatives.
Je suis également intervenant en tant que formateur dans des colloques.

Ses DIPLÔMES

Historique

Lors de mes études de Psychomotricien en 1969, en 1970 diplôme d’état, j’ai été familiarisé  avec la découverte de la relaxation et de ses effets sur moi (conduite automobile plus sereine, moins d’énervements…)
à l’hôpital HENRI ROUSSELLE, au 3° étage, il y avait un service dédié aux consultations infantiles et centre d’expertise et de formation, y travaillait , MR BERGES, et Mme BOUNES ;
La première méthode apprise  fut avec Mr COMBES, qui enseignait la pratique du TRAINING AUTOGENE de SCHULTZ
Ensuite, MME SOUBIRAN, directrice et fondatrice de l’école ISRP, nous initia à sa méthode , la méthode SOUBIRAN, par la suite durant mes stages de formation, je rencontrais différentes techniques, passives, actives, activo passives, suivi ou non d’entretien ; par la suite  je deviendrais un des enseignants de ces pratiques ,à l ISRP
Durant ces études DE PSYCHOMOTRICITE/RELAXATION, j’assurais un poste d’infirmier en Psychiatrie, où  j’étais diplômé, ce qui m’assurais à la fois, un revenu, pouvait ainsi payer mes études, et par la suite commençait à proposer des séances de relaxation aux patients.
J'ai par la suite, du assurer une fonction d’ergothérapeute, là aussi en me payant des stages ( le diplôme d’ergothérapeute n’existait pas encore) et d’animateur d’atelier culturel.

A l’époque, en psychiatrie les techniques corporelles thérapeutiques n’étaient pas bien vu, les psychiatres ayant le pouvoir, il était très difficile de proposer   autre chose que du loisir, un peu de sport, mais ils étaient  formés à la thérapie institutionnelle dans laquelle ne figurait pas la relaxation, qui à l’époque n’était pas très connue. Par contre  je participais aux soins classiques cure de sakel (choc humide) sismothérapie (électrochoc)
Ma mère qui travaillait également en Psychiatrie dans le 13° avec le Dr WOODBURRY pratiquait les « PACKING », nous en parlions beaucoup, cela aurait été intéressant d’apporter cette méthode de soins dans l’hôpital ou je travaillais

Par la suite, après quelques péripéties  de vie et professionnelles, je me retrouvais toujours enseignant et maitre de stage, pour les  étudiants en psychomotricité, notamment en clinique psychiatrique privée, ou je pouvais pratiquer  des séances de relaxation, des prises en charge psycho-corporelle.
Les étudiants m’ont apporté beaucoup, me rendant de plus en plus pédagogue, en effet autodidacte (de parents autodidactes) c’est sur le tas  que j’apprenais le passage de connaissances, et la vérification de l’intégration

Je participais aux jurys du diplôme d’état, et fut même titulaire, plusieurs années d’une fonction de la représentation de la profession, au conseil supérieur des professions para médicales, au Ministère de la santé. C’est ainsi que j’ai participé à l’élaboration définitive de la profession de psychomotricien ; d’ailleurs fait troublant une fois élaborés l’ensemble des critères pour être diplômé, tous les professionnels présent dans la salle ne répondaient plus à ces critères.

Alors grande pratique de séances de relaxation,
Une recherche avec l’image du corps après la relaxation chez des jeunes patients schizophrènes, à fait la publication d’un article dans une revue spécialisée thérapie psychomotrice »
Parallèlement,  je continuais mes recherches sur les nouvelles thérapies, REBIRTHING avec Leonard ORR,  CAISSON D’ISOLATION SENSORIELLE avec JOHN  LILLY et Paul GEROME ;
je devins rapidement un enseignant dans la pratique  de la relaxation en isolation sensorielle volontaire, et au Château de CHAMARANDE ,  centre  d’essai des tous les  caissons, sur la marché à l’époque, j’organisais des séminaires d’initiation pour les propriétaires de caisson et qui ne savaient pas comment l’utiliser, et accompagner les flottants .
Là encore, j’ai parcouru la France pour aller enseigner dans différents centre de caisson, nous avions monté des syndicats d’utilisation des caissons : dans le para-médical,et aussi en esthétique, ou je participais à plusieurs congres, et montait une formation en esthétique

Un travail sur les massages  initiatiques avec A .JODORSOWKY,
La découverte de pratiques chamanique, marche sur le feu, rite de la hutte de sudation, quête de vision,  par différents chamanes et au cours d’une formation dans différents séminaires, me confortèrent dans cette recherche CORPS/ESPRIT/ÄME

Durant une formation à l’écoute des personnes en fin de vie, je découvrais la Psychosynthese
avec Tan NGUYEN, au centre Source à Paris, à l’époque Bd …Magenta………, centre qui a déménagé deux fois par la suite, et qui se trouve aujourd’hui à Marseille.
Durant laquelle je fus initié aussi à différentes pratiques, dont la RESPIRATION HOLOTROPIQUE, c’est Tan NGUYEN  qui invita STAN GROF en France la première fois.
Et incluais dans le cursus de Psychosynthese la pratique de la respiration Holotropique.

Après ma formation personnelle de deux ans en Psychosynthese, la aussi je pris le chemin pour devenir assistant et puis formateur, c’est ainsi que j’ouvrais le centre de Psychosynthese du sud-ouest à Pessac en 1992.

Spécialiste en techniques psycho-corporelle et relaxation, je proposais ainsi des parcours en Psychosynthèse, très connotés psycho-corporel, dans lequel j’introduisais ma recherche sur la relaxation. Au début je l’appelais : relaxation enveloppée /développée,
Ensuite, un DIPLOME UNIVERSITAIRE des pathologies de l’oralité, avec G.OSTERMANN, puis dans le service du Pr. C.SERRIES, pendant 7 ans, j’assurais des séances de relaxation, pour patients anorexiques, où j’introduisi la relaxation enveloppée (à sec), ainsi que l’initiation de futurs médecins, soignants, psychologues aux approches psycho-sensorielles, ainsi que la formation du personnel soignant.
J’intervins également dans ce DU, comme enseignant de pratique.

Durant ma pratique de psychothérapeute, je fus amené à réfléchir sur la sécurisation, le contenant psycho-corporel des patients, clients et élèves
Je mis au point, une méthode d’enveloppement psycho-corporel, qui suite à mes expérimentations m’indiquais que le froid provoque une réaction de chaud
Le corps enveloppé serré dans un drap glacé, sous une cascade musicale, en respiration connectée… pratique que je nommais la MARGANE

Made by iz@beille | Mentions Légales | 24 rue Hector Domecq 33600 PESSAC 05 56 45 95 47 | Cont@ct mail | ©2015 Joël NIEMANN | N° Formateur 72 33 08318 33 | SIRET 31597773600059